Quoi2Neuf ?

On parle de tout ici !

Nouvelle action de Lyoness- CFF : May I help you ?

Depuis le mois de mai 2012, le CFF soutient le « Projeto Textil » au Brésil. Le projet consiste à former les femmes du village Parajuru, dans la couture et la confection de vêtements, pour qu’elles puissent en faire un métier. Mis à part ces disciplines, les participantes bénéficient de deux séances de cours d’anglais par semaine pour mieux évoluer. La nouvelle action de Lyoness Child & Family Foundation pour Mai – Juin se concentre les leçons d’anglais.

« May I help you ? », ou comment vendre ses confections ?

Durant les séances du mois de mai 2015, les participantes au programme apprennent comment convaincre un client étranger d’acheter un article dans la boutique du projet Textil. Pour ce faire, la leçon « May I help ? » ou « Puis-je vous aider ? » en français, les aidera à décrire les détails du produit, pour ainsi fournir une information complète et correcte sur sa fabrication. Chaque jour, les étudiantes s’efforceront d’améliorer leur anglais en vendant elles-mêmes les confections exposées dans la boutique du projet. Instruites par Galego, un professeur d’anglais bénévole, les participantes prennent le plaisir de parler la langue de Shakespeare, ce qui permet facilement de communiquer.

Quel est le but du projet Textil ?

Pour rappel, le projet Textil a débuté en 2007 avec une dizaine de femmes. Collaborant dés le début avec l’association Fensterplatz, le CFF développe son projet d’années en années, en aidant les villageoises de Parajuru à trouver du travail. A cette période, la nommée Juliane Cichy et l’association caritative se sont déjà activées pour les permettre de bénéficier d’une formation. Cette formation a pour but d’améliorer le niveau de vie de ces femmes.
Etant donné le taux de chômage au Brésil (évalué à 80% de chômeurs), il est important pour les habitants d’avoir de l’argent pour se nourrir. Vu la difficulté de la vie dans certaines zones brésiliennes, il serait compliqué de pouvoir disposer d’un emploi stable à moins de partir à Rio de Janeiro, la capitale brésilienne. Grâce à l’action sociale menée par le CFF et l’association, ces femmes pourront gagner de l’argent afin de subsister à leurs familles. Pour gagner cet argent, elles doivent elles-mêmes vendre leur création, qui sont entre autre des sacs de sports, vêtements de plage, de la voile.
Pour mener à bien le projet, le CFF se propose de vendre les confections des brésiliennes dans sa boutique en ligne sur le site de Lyoness. Ainsi, les membres du Shopping Community pourront acheter des articles provenant de l’association. La fondation prévoit une expansion des produits, selon Nina Passegger, présidente du Child & Family Foundation, «Ce qui nous rend heureux, c’est de voir comment les participants ont pu réussir à devenir maîtres de leur propre destin et utilisé leur formation comme un tremplin sur le chemin vers un avenir prospère et auto-déterminée ».

Lire plus  Meilleurmobile, spécialiste de la comparaison de prix de téléphones

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *